Le carré régalien académique présenté à Jean-Michel Blanquer

Depuis la rentrée 2021, un "carré régalien" est créé dans chaque rectorat. Les 4 angles du carré sont valeurs de la République, radicalisation, violences, harcèlement.

À la suite du Grenelle de l’éducation, le ministre de l’Éducation nationale a souhaité l’installation d’un "carré régalien" dans chaque rectorat.

Dans chaque rectorat, une organisation des ressources est mise en place sous l'appellation de "carré régalien" pour améliorer la réponse publique dans quatre domaines stratégiques : protection et promotion des valeurs de la République, lutte contre les communautarismes, lutte contre les violences scolaires et lutte contre le harcèlement/cyberharcèlement. Dans chacun de ces domaines, une équipe dédiée assurera un suivi attentif des signalements et apportera une réponse rapide à toute amorce de conflit.

Le carré régalien académique présenté à Jean-Michel Blanquer

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports a rencontré, vendredi 5 novembre 2021, le recteur Richard Laganier et l'équipe du Carré Régalien au 110 Bis du rectorat de l'académie de Nice. Ils ont pu échanger sur les pratiques, enjeux et partenariats avec les services de police et de justice.

L'académie de Nice a présenté au ministre son engagement du grenelle pour assurer la protection de ces agents et les moyens mis en oeuvre.

    Un "carré régalien" dans chaque rectorat

    Dans chaque rectorat dès septembre 2021, création d'un carré régalien (équipes valeurs de la République, radicalisation, violences, harcèlement et cyberharcèlement), pour que chaque membre de la communauté éducative soit soutenu et protégé.

    4

    Les 4 angles du carré sont "valeurs de la République, radicalisation, violences, harcèlement", avec pour objectifs que :

    • chaque professeur ou membre de la communauté éducative puisse être informé des dispositifs de protection en place et sache vers qui se tourner s’il est confronté à l’une des 4 situations ;
    • l’institution apporte une réponse rapide à toute amorce de conflit grâce à un suivi plus fin des faits établissements/écoles ;
    • la protection fonctionnelle soit systématisée en cas d’agression d’un personnel ;
    • l’institution puisse accompagner les dépôts de plainte.

    Calendrier

    • Septembre 2021 : généralisation des "carrés régaliens" dans toutes les académies, information de tous les personnels sur les dispositifs de protection en place
    • À partir de 2022 : déploiement des fonctions mixtes

    Le carré régalien de l'académie de Nice

    Suite aux engagements pris lors du Grenelle de l'éducation, chaque rectorat s'est doté d’un carré régalien pour identifier et coordonner son action autour du respect des valeurs de la République, de la prévention de la radicalisation et des violences et de la lutte contre le harcèlement.

    Les objectifs sont clairs : favoriser la mise en œuvre de la loi, mieux informer les personnels, apporter un appui immédiat et opérationnel aux équipes de direction et assurer une protection fonctionnelle des agents en cas d'agression.

    Dans l'académie de Nice, les expertises croisées des équipes permettent une prise en charge collective et rapide, mais également, dans la perspective d'un temps plus long, la définition d'actions de prévention, de sensibilisation et de formation.

    Ainsi, le programme PHARE, déployé dans notre académie depuis 2 ans permet de travailler de manière globale sur la prévention du harcèlement. L'objectif est désormais de l’étendre à l’ensemble des écoles et établissements.

    Par ailleurs, les référents laïcité et les formateurs valeurs de la république récemment formés seront des relais précieux dans les réseaux d'établissements.

    Des partenaires des services de police et de justice viennent également compléter les actions académiques sur le terrain pour assurer la défense et la protection des agents.

    C'est bien cette réflexion systémique et les actions collaboratives qui en découlent qui permettront à l'académie d'assurer au quotidien et à long terme, les valeurs républicaines fondatrices du vivre ensemble à l'école.

    Et de garantir un climat serein et propice aux apprentissages, afin que vive l'école de la République.

    infographie

    Le programme Phare contre le harcèlement intégré au Carré Régalien

    Le programme de lutte contre le harcèlement à l’école "pHARe" est généralisé à la rentrée 2021 sur tout le territoire pour un renforcement des moyens pour prévenir le harcèlement dans les écoles et établissements.

    Le programme PHARE, déployé dans l'académie depuis 2019 permet de travailler de manière globale sur la prévention du harcèlement.

    • Le programme pHARe
    • Qu'est-ce que pHARe ?
    • En quoi consiste pHARe ?
    • Pour qui ? Quand ? Comment ?
    • A quoi s'engage l'école ou l'établissement ?
    • Collèges et circonscriptions inscrits dans le programme « pHARe » 

    Consulter le programme Phare sur ac-nice.fr/phare

    Zoom sur la lutte contre le harcèlement dans l'académie de Nice 

    Pour prévenir et lutter contre le harcèlement, et pour permettre aux élèves d'avoir une scolarité épanouie dans le cadre de l'École de la confiance, une journée et un concours ont lieu chaque année.

    Cette année 2021, une semaine de sensibilisation contre le harcèlement à la cité mixte du Parc Impérial qui mène une politique volontariste et durable de lutte contre toutes sortes de discriminations et exclusions.

    Lors de la visite de Jean-Michel Blanquer dans l'académie de Nice autour des actions du Carré Régalien, Hervé Beauvais, proviseur du lycée du Parc Impérial, est venu accompagné d'Amine, jeune ambassadeur contre le harcèlement.

    Consulter ac-nice.fr/non-au-harcelement

    L’Education aux Médias pour un Carré Régalien dans l'académie

    Le Ministre de l'Education de la Jeunesse et des Sports répond au micro de Cap'Radio

    Dans le cadre de sa visite dans l'académie de Nice, le Ministre de l'Education de la Jeunesse et des Sports répond au micro de Cap'Radio sur la place de l’Éducation aux Médias et à l'Information dans la lutte contre le harcèlement, les violences, la radicalisation et la promotion des valeurs de la République.

    Depuis juin 2021, l’Education aux Médias est partie prenante du Carré Régalien dans l'académie de Nice et travaille de manière collaborative avec de nombreux collègues comme les Equipes mobiles académiques de sécurité.

    L’Éducation aux Médias devient alors un outil supplémentaire au service de la résolution de phénomènes de violences, de harcèlement ou encore d’atteintes aux valeurs de la République.

    De nombreux problèmes en établissement se cristallisent autour d'une mauvaise utilisation des réseaux sociaux, ce qui est une des thématiques d'intervention.

    Cela permet également de rencontrer des partenaires extérieurs comme des procureurs et des avocats, les services de police avec qui sont élaborées des actions à plusieurs voix dans les établissements scolaires. 

    L'intérêt est donc de contribuer à la conception collective de solutions éducatives et pédagogiques et de réfléchir au niveau académique à un programme de prévention et de formation.

    Renforcer la coopération des services de Justice et l’Education Nationale

    Le rectorat renforce la coopération des services de Justice, de police, de la préfecture, et les collectivités, comme le 

    Il est nécessaire de partager et d’assurer un suivi de l’action coordonnée

    Une convention avec des avocats spécialisés de l’académie a été signées afin d'être sollicités "dès que la protection fonctionnelle sera accordée à un personnel", explique Richard Laganier.

    L’intérêt est d’une part de resserrer et d’autre part de fluidifier les liens entre la Justice et les enseignants, ou les membres de la communauté éducative, dès l’apparition d’un litige relevant du Carré Régalien que ce soient les atteintes aux valeurs de la République, la radicalisation, les violences de toutes natures y compris les situations de harcèlements ou de cyberviolence.

    Quelles actions pourront être menées à destination des personnels et élèves ?

    Il s’agit dès l’amorce d’un conflit de pouvoir accompagner le plus tôt possible et en temps réel, le personnel en difficulté, afin de lui délivrer une information juridique, un conseil personnalisé et adapté. Le cas échéant de l’assister dans un dépôt de plaintes, ou plus classiquement par l’introduction d’une procédure judiciaire.

    À travers, les différents outils offerts par le droit, il s’agit de pouvoir apporter une réponse efficace à destination des personnels mais également et selon les situations envers les élèves à l’occasion d’évènements sensibles.

    Cette réactivité permettra, on peut l’espérer, d’éviter que la situation ne dégénère.