27 janvier : journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité

Une journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité pour une réflexion avec les élèves sur la Shoah et les génocides reconnus, en liaison avec les programmes scolaires
27 janvier 2022

Les ministres européens de l'éducation ont adopté, le 18 octobre 2002, la déclaration qui institue une journée de mémoire de la Shoah et de prévention des crimes contre l'humanité. La date a été laissée libre de choix à chaque pays. La France et l'Allemagne ont choisi le 27 janvier.

Il s'agit d'une date symbolique car elle correspond à l'anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau.

Le travail de mémoire et de commémoration doit passer par les enfants et les adolescents. Cette journée de souvenir est l'occasion d'engager une réflexion sur la Shoah et les génocides et de rappeler les valeurs humanistes qui fondent la démocratie.

Une journée de commémoration à l'école

La communauté éducative est invitée à s'associer à cette commémoration. Lors de cette journée, la réflexion permet d'aborder les valeurs fondatrices de l'humanisme : la dignité de la personne ou le respect de la vie d'autrui. Le rôle crucial de tous ceux qui ont contribué à protéger, et parfois sauver, les persécutés est valorisé.

Dans les établissements, des manifestations ou activités spécifiques sont organisées :

  • ateliers pédagogiques
  • rencontres avec des témoins
  • débats autour d'un film
  • expositions
  • représentations artistiques
  • visites d'un musée ou d'un lieu de mémoire
  • etc.

Un travail interdisciplinaire (histoire, lettres, enseignement artistique, philosophie, éducation civique, etc.) peut être effectué.

Les personnels pédagogiques ont accès à différentes ressources pédagogiques pour les accompagner dans leur démarche de sensibilisation des élèves