Projet « Phobies 360° »

réalité virtuelle en EPS

Le collège Pablo PICASSO de Vallauris Golfe-Juan a su construire, année après année, une véritable culture de l’aide aux élèves en difficultés.

Depuis maintenant trois ans, deux enseignants d’Education Physique et Sportive (EPS) de l’établissement, Messieurs Régis Fayaubost et Sébastien Maire, ont décidé de s’appuyer sur l’innovation pédagogique et technologique afin d’aider les élèves en grandes difficultés bloqués dans leurs apprentissages.

Cela dans deux activités : en natation (phobies de l’enfouissement et/ou de la noyade) et en escalade (acrophobie, plus communément appelé vertige). En effet, des études scientifiques récentes ont montré que la réalité virtuelle apportait de véritables solutions pour lutter contre certaines peurs paniques (araignées, serpents, avion, etc.).

Le principe est relativement simple : faire vivre via un masque de réalité virtuelle une succession d’émotions de plus en plus fortes et intenses afin de casser ces peurs.

Ces deux enseignants ont donc lancé en 2018 des expérimentations autour d’un projet nommé « Phobies 360° », visant à montrer que cette technologie jumelle, mais bien plus accessible, pouvait apporter les mêmes bienfaits. Ils sont aidés dans cette démarche par Monsieur Roche, Docteur en STAPS, chercheur associé au laboratoire ACTé (Université Clermont Auvergne) dont les travaux portent sur la conception et l’usage de dispositifs de vidéo-formation.

réalité virtuelle en EPS

Ce trinôme utilise donc ces outils innovants pour vérifier leurs hypothèses en escalade lors d’ateliers où sont conviés les élèves du collège ayant le vertige. Ils sont aussi les premiers à tester l’impact de ces outils en natation avec les élèves non-nageurs.

Plusieurs publications dans des revues professionnelles et spécialisées permettent de formaliser et d’informer du développement de cette étude.

Une chaine You Tube 360 permet d’ores et déjà de mettre à disposition certaines des vidéos utilisées dans le protocole. Le but à moyen terme est de créer une plateforme dédiée pour rendre accessible à toutes et tous, grâce à une simple inscription, le protocole ainsi que la banque de données de vidéos. Un accompagnement et une formation pour les enseignants d’autres établissements souhaitant utiliser ce procédé est aussi en construction.

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien sans faille de Madame Nathalie Paletou, Principale de l’établissement. Les méthodes et technologies utilisées dans le cadre de ce projet devraient permettre de développer parallèlement leur utilisation dans d’autres matières au sein de l’établissement, mais aussi de sensibiliser les élèves intéressés aux métiers afférents à ces outils, métiers très fortement développés dans le bassin d’Antibes Sophia Antipolis.

Pour cette troisième année de développement, ce trio d’enseignants-chercheurs est à la recherche de mécènes pour les aider à continuer de développer leur concept, notamment pour le renouvellement d’un matériel sans cesse en évolution. Pour exemple, ils aimeraient acheter d’autres masques de réalité virtuelle afin de permettre à plus d’élèves de travailler en même temps, ou utiliser des drones pour bénéficier d’images plus stables pour la saisie des images à destination des sujets ayant le vertige. Ils souhaitent aussi renouveler des caméras pour des modèles de meilleure qualité.