Aides apportées aux étudiants depuis le début de la crise

Les actions décidées par le Gouvernement sont autant de dispositifs qui permettent d’accompagner les étudiants les plus modestes.

Avant même la crise du Covid-19, on estimait que 20 % des 2,7 millions d’étudiants de France vivaient en dessous du seuil de pauvreté1 et que 39 % bénéficiaient d’une aide financière (année 2018-2019)2.

Si la précarité étudiante n’est donc pas apparue le 14 mars 2020, date de fermeture des établissements d’enseignement supérieur, elle a été fortement accentuée par la « crise COVID » : pertes d’emploi entrainant des difficultés financières, elles-mêmes synonymes de difficultés à se procurer les produits alimentaires et d’hygiène de première nécessité ou de difficultés à s’acquitter d’un loyer, impossibilité à acquérir le matériel informatique nécessaire au suivi des cours à distance, perte du lien social se traduisant dans certains cas par une détresse psychologique profonde… 3

Une mobilisation sans précédent du Gouvernement pour lutter contre la précarité étudiante

L’Etat, sous l’impulsion de Madame Frédérique Vidal, Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, mais également l’ensemble des acteurs locaux, au premier rang desquels les établissements d’enseignement supérieur, les associations et les collectivités territoriales, se sont mobilisés très tôt pour déployer des aides inédites pour accompagner les étudiants dans cette période difficile.

Les actions décidées par le Gouvernement comme le ticket de restauration universitaire à 1 euro le repas, la revalorisation des bourses sur critères sociaux, le gel des frais d’inscriptions et des loyers CROUS, le versement d’aides exceptionnelles de 200 puis de 150 euros, les aides d’urgence, les aides à l’acquisition d’équipements informatiques et de connexion sont autant de dispositifs qui permettent d’accompagner les étudiants les plus modestes.

1,2 %

1 600

2x


Consulter la plaquette "Les aides apportées aux étudiants depuis le début de la crise"

La prise en charge des étudiants en situation de mal-être a également été au cœur des mesures prises avec un renforcement des services de santé universitaires et des travailleurs sociaux au sein des CROUS, ou encore la mise en place depuis le 1er février d’un « chèque d’accompagnement psychologique » et de 1600 référents en cités universitaires ont été recrutés ainsi que 20 000 emplois étudiants supplémentaires pour des missions de tutorat dans les universités.

1 600

20 000

1 000

Depuis le mois de mars une plateforme nationale a été mise en place : santepsy.etudiant.gouv.fr

Enfin, sur le front de l’emploi, outre les 21 000 emplois étudiants crées (tuteurs et référents), le Gouvernement a lancé la plateforme « 1 jeune, 1 solution » qui met en relation les entreprises avec des jeunes cherchant un stage, un emploi, ou une formation.

Les actions de la Région académique Provence-Alpes-Côte d'Azur

En région académique Provence-Alpes-Côte d’Azur (Académies de Aix-Marseille et Nice), l’ambition est désormais, à partir de ces solutions de crise, élaborées, dans l’urgence, pour répondre à des situations d’urgence, de construire un dispositif qualitatif, aujourd’hui de prévention et de lutte contre la précarité étudiante, demain de qualité de la vie étudiante.

Philippe Dulbecco, Recteur délégué pour l'Enseignement Supérieur, la Recherche et l'Innovation Provence-Alpes-Côte d'Azur est intervenu jeudi 18 Mars 2021 à 7h50 en direct sur France Bleu Azur pour parler des actions de la Région académique Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Revoir sur France 3 Côte d'Azur

Revoir sur Azur Tv

A lire sur Nice Premium :

Le ticket de restauration universitaire à moins de 1 euro le repas

Depuis le mois de mars, une plateforme nationale : santepsy.etudiant.gouv.fr

Consulter l'article sur nice-premium.com

A lire sur Nice Matin

1 Enquête Insee « Revenu, niveau de vie et pauvreté en 2016 » publiée en décembre 2018.

 2 Publication du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation « L’état de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation en France », septembre 2020.

3  Enquête « La vie de l’étudiant confiné », Observatoire national de la vie étudiante, septembre 2020.

1jeune1solution.gouv.fr, une plateforme pour les jeunes et les entreprises

Aucun jeune ne doit être laissé sans solution

La plateforme 1jeune1solution.gouv.fr a été mise en place dès novembre 2020 pour aider les jeunes à s’orienter et permettre aux entreprises de trouver le profil de jeune correspondant à leurs attentes.

Le simulateur d'aides "1 jeune 1 solution"

Ce simulateur permet à chaque jeune de 16 à 30 ans de savoir à quel dispositif d'aides il peut avoir accès, en fonction de sa situation personnelle : aides au logement, santé, culture, permis de conduire...le tout en 5 minutes seulement.

Quels dispositifs pour m'aider sur 1jeune1solution.gouv.fr/mes-aides