Lecture : grande cause nationale #10marsjelis

L'ensemble des personnels et élèves des écoles et établissements, est invité à interrompre son activité le 10 mars aux alentours de 10h pour lire durant un quart d’heure.

Aujourd'hui, 20 % des élèves maîtrisent mal les savoirs fondamentaux à la sortie de l'école primaire. C'est la source d'une grande partie des inégalités que nous connaissons dans notre pays. Or, toutes les enquêtes le montrent : la lecture est la clé de la réussite. Une enquête PISA indique par exemple que 30 minutes de lecture quotidienne permettent des progrès significatifs en français.

En déclarant la lecture grande cause nationale, l’ambition est de mettre la lecture au cœur de la vie de tous les Français en portant une attention plus particulière aux plus jeunes et à ceux qui en sont éloignés. Après un an et demi de crise sanitaire qui a bousculé nos repères et nos vies, mais qui a su préserver la place de la lecture, il est important de "capitaliser" sur le retour en grâce du livre, dans le but d’infléchir des tendances de long terme.

Le dernier baromètre "Les Français et la lecture" commandé par le Centre national du Livre à IPSOS confirme la baisse de la lecture chez les 15-24 ans, même si la lecture est restée pour eux un moyen de s’évader. La lecture courte sur écrans, notamment à travers les réseaux sociaux, est en train de prendre le pas sur la lecture longue, qui implique un effort et une concentration.

De nombreux Français restent par ailleurs éloignés de la lecture parce que les livres ne font pas partie de leur environnement socio-culturel, qu’ils subissent le barrage de la langue ou parce qu’ils se trouvent "empêchés".

La Grande cause nationale constitue une opportunité pour amplifier et ancrer dans la durée un ensemble d’actions entamées depuis 2017, tout en développant de nouvelles initiatives.

  • Pourquoi déclarer la lecture grande cause nationale ?
  • La lecture plaisir à l'école : retour sur les actions menées en faveur du livre et de la lecture depuis 2017
  • Été 2021-2022 : Des axes structurants pour les écoliers, collégiens et lycéens
  • Les prochains temps forts de la Grande cause nationale

Consulter education.gouv.fr

10 mars : je lis

En partenariat avec le Centre national du livre, opérateur du ministère de la Culture, cet événement baptisé #10marsjelis a pour but de mettre la lecture au coeur de la vie de tous les Français en portant une attention particulière aux plus jeunes, et à ceux qui en sont éloignés.

Le « quart d’heure lecture » est lui en place depuis 2018 au sein de l’Éducation nationale. Ce temps banalisé de lecture personnelle développe la concentration des élèves, leur aisance et leur attachement à une pratique régulière de la lecture. Il est donc appelé à être systématisé à l’école et au collège. Les modalités de mise en oeuvre sont simples et nécessitent peu de moyens :

  • Seuls le silence et la possession d’un livre sont obligatoires ;
  • Le texte lu est librement choisi par chacun.

La Lecture grande cause nationale prolonge et amplifie l’action quotidienne de l’École pour permettre aux élèves de maîtriser la lecture, et promouvoir une pratique quotidienne de la lecture. Lire est un vecteur de transmission du savoir, de culture, d’égalité des chances et, au-delà, d’épanouissement personnel pour les élèves.

Quart d'heure de lecture à l'école St Exupery de Menton

Là où tout a commencé ! il y a 4 ans le recteur a lancé dans la même école le « quart d’heure de lecture ».

Le quart d'heure de lecture à l'école St Exupery de Menton s'est déroulé en présence du maire Yves Juhel. Monsieur le recteur et le maire ont pu assister à un cours de musique  et de chant, puis visite dans une salle de classe d'un atelier mosaïque.

L'après-midi : Visite du jardin Serre de la Madone, atelier "bonbon" sur les plantes comestibles avec les élèves de CE1 de l'école Mistral. Puis visite guidée de Fontana rosa avec David Rousseau, responsable du service patrimoine de la ville de Menton.

Baptisé #10marsjelis, cet événement s’adresse à tous les Français. Ce jour-là, la population française est invitée, quand elle le peut, à suspendre leur activité pour lire quelques pages d’un livre de son choix pendant quinze minutes. 

Des Minutes Livres pour Cap’Radio

Les élèves de 6e3 du collège Bellevue à Beausoleil enregistrent des Minutes Livres pour Cap’Radio depuis le début de l’année scolaire, avec leur professeur de Lettres.

La journée nationale dédiée au plaisir de lire est l’occasion de revenir avec eux sur cette expérience de lecture à voix haute, enregistrée et partagée sur nos ondes !

Le principe de la Minute Livre : lire le début d’un ouvrage qui nous a plu et donner envie à ses camarades, en 1 minute, de le découvrir !

Consulter sur capradio.ac-nice.fr

L'académie de Nice se mobilise en faveur du livre et de la lecture

L'École a pour mission de permettre à tous les enfants de maîtriser la lecture, et aussi de développer leur intérêt pour les livres et leur plaisir à lire. Le ministère chargé de l'Éducation nationale entend soutenir, promouvoir et étendre les initiatives destinées à susciter le goût de la lecture.

Le quart d'heure de lecture qui vise à promouvoir la lecture dans un cadre collectif en laissant la liberté de choix à chaque lecteur est passionnant dans sa mise en œuvre. Il est très positif pour le climat scolaire et la formation d'une culture partagée, et donc très profitable en terme de généralisation. De nombreux établissements de l'académie de Nice proposent ce dispositif.

Lors de la conférence de presse du 17 septembre 2018, les ministres de l'Éducation nationale et la Jeunesse et de la Culture ont réaffirmé la maîtrise de l'écriture et de la lecture comme une priorité de notre institution dans le cadre de la généralisation de l'éducation culturelle et artistique dans notre pays. La mise en œuvre de ce dispositif est laissée à la libre appréciation des équipes, compte-tenu de leurs objectifs, de leurs ressources et de leurs contraintes. Pour faire découvrir la diversité des écrits, les équipes s'appuient sur le fonds des centres de documentation et d'information (CDI) et BCD et peuvent, de façon complémentaire, développer les partenariats avec leur réseau du livre de proximité, notamment les bibliothèques, les médiathèques et les librairies.

Mise à jour : mars 2022