ALPI

Programme Erasmus+ mobilité et partenariat pour renforcer les compétences linguistiques en italien de la communauté scolaire de la zone transfrontalière et mettre en place un réseau d’écoles structuré.

Temps de lecture 5 minutes

Programme Erasmus+ mobilité et partenariat visant à renforcer les compétences linguistiques en italien de l’ensemble de la communauté scolaire de la zone transfrontalière et mettre en place un réseau d’écoles structuré avec les établissements du Piémont et de la Ligurie.

Public visé :  Enseignants du primaire et professeurs DNL italien du secondaire. 

Cadre général  

Le projet ALPI (Apprentissage des Langues Par l'Immersion) participe d’une stratégie ambitieuse d’ouverture internationale et européenne conduite avec constance depuis 2015 et qui se veut pleinement structurante de son identité et de sa performance.   

Dans la région académique, les premières expériences en langue immersive dès l’école primaire ont été menées en langue anglaise dans les écoles primaires de Marseille pour ensuite se développer sur l’ensemble du territoire (une vingtaine à ce jour). Pour soutenir la formation des enseignants, la DRAREIC coordonne actuellement des projets européens de formation linguistique (EPI et SIILAE).  

Afin d’entrer en cohérence avec les enjeux transfrontaliers d’une part et de contrecarrer l’imposition de l’anglais comme lingua franca pour toute communication d’autre part, le rectorat a souhaité ouvrir en 2019 une première école d’immersion en langue italienne dans le Briançonnais (école de Forville). Une seconde école du même type a ouvert à la rentrée 2020 à Montgenèvre. Ces ouvertures expérimentales sont appelées à se développer dans plusieurs écoles du réseau Les Ecrins afin de créer un pôle d’écoles du même type.  

Les deux axes du projet « ALPI » permettront de soutenir et de structurer les besoins liés à cette politique volontariste du rectorat de la région académique, en particulier pour le réseau Les Ecrins.  

Les deux objectifs principaux du programme sont de :  

  • renforcer les compétences linguistiques de l’ensemble des personnels (enseignants, administratifs, cadres…)  et des apprenants (de l’école maternelle à l’université) ; 

  • créer et structurer un réseau franco-italien d’écoles transfrontalières afin de faciliter une coopération cohérente de proximité.  

Ils sont mis en œuvre par :  

  • des cours de langue dispensés par le CLA de l’université de Turin (2 vagues d’une semaine chacune à l’automne et au printemps) ;  

  • des journées de job shadowing avec les acteurs de l’éducation du Piémont et des visites de contact dans les établissements de la Provincia de Turin. 

Un projet qui s’appuie sur des réseaux de proximité structurés et efficaces  

Depuis la rentrée 2017, les réseaux écoles, collèges et lycées constituent l’entité territoriale de référence de l’académie d’Aix-Marseille. Cette mise en place de réseaux vise principalement à fluidifier le parcours des élèves depuis l’école maternelle jusqu’au post-baccalauréat.  

Ces réseaux permettent de développer une culture de partenariat au service de la réussite des élèves en facilitant la lisibilité des parcours possibles, la transition entre les différents niveaux et degrés, la mise en œuvre de dispositifs communs à l’ensemble des établissements tout en élaborant une stratégie éducative de proximité commune. Le réseau « Les Ecrins » impliqué dans le projet est le réseau le plus au nord de la région académique Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Son territoire rural souffre d’un isolement dû à sa position géographique mais présente l’avantage de partager une frontière commune avec la région du Piémont (Italie) vers laquelle il est naturellement tourné. Turin, sa capitale régionale est à moins de 1h30 de route de Briançon quand Marseille est à plus de 3 heures. En outre, la présence italienne dans le briançonnais est un atout majeur pour l’économie du territoire (plus des 20% des touristes étrangers le fréquentant sont italiens) et beaucoup de secteurs d’activité (bois, restauration et services) partagent des intérêts communs.

Aussi, conscients des enjeux que représentent une ouverture vers l’Italie, le rectorat de la région académique Provence- Alpes-Côte d’Azur et la DSDEN (direction des services départementaux de l'éducation nationale) des Hautes-Alpes ont, durant ces dernières années, décidé de renforcer l’offre d’apprentissage de la langue italienne dans le réseau Les Ecrins :  

  • en ouvrant des sections bilangues dans les 5 collèges de ce réseau ;  

  • en dotant le lycée Honoré Romane d’Embrun d’une section « EsaBac » (double diplôme franco-italien donnant accès au baccalauréat français et son équivalent italien, Esame di stato) et d’une offre en italien pour la section Tourisme pour le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) ;  

  • en dotant le lycée professionnel « Alpes et Durance », toujours à Embrun, d’une section européenne italien dans les métiers du bois.

Parallèlement, les écoles et établissements scolaires du réseau ont déjà plusieurs contacts avec des partenaires transfrontaliers, notamment avec la province de Turin.  

Au niveau des entités éducatives régionales, le rectorat de l’académie d’Aix-Marseille et son homologue italien de la région du Piémont (Ufficio Scolastico Regionale – USR) collaborent étroitement depuis de nombreuses années. Rectorat et USR sont liés par des conventions éducatives depuis 1980 qui sont régulièrement renouvelées. La volonté politique de poursuivre, renforcer et pérenniser cette coopération de proximité est clairement affichée par le recteur (côté français) et le directeur général (côté italien).  

Le développement des compétences en langue italienne et la mise en place d’une coopération structurée entre les établissements du réseau Les Ecrins et ceux de la province de Turin sont les deux axes que le consortium ALPI entend améliorer. Ce faisant, ALPI poursuit un enjeu plus grand : la structuration d’une zone transfrontalière de coopération et son enrichissement grâce à l’émergence d’un espace socio-culturel davantage partagé par la maitrise réciproque des langues qui le constituent.  

Une coopération transfrontalière en devenir  

Le projet ALPI implique à ce jour le nord du département des Hautes-Alpes côté français et la Provincia de Turin dans le Piémont côté italien. France et Italie ambitionnent d’étendre les actions à l’ensemble des provincie italiennes et des départements français transfrontaliers en associant plus particulièrement les Alpes de Haute-Provence à Cuneo et les Alpes Maritimes à Imperia. La région académique PACA est également liée à l’Ufficio Scolastico Regionale de la Ligurie par un accord de coopération éducative. 

Pour plus d’informations :  

http://www.reseau-lesecrins.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article188

Contact : Christophe Chillio christophe.chillio@region-academique-paca.fr