La séquence Caligula

 

 

SEQUENCE 3 : Albert CAMUS, Caligula ou « Le théâtre de l’impossible »

 

Objet d’étude : Le THEATRE, texte et représentation ; perspectives complémentaires : histoire littéraire et culturelle, genres et registres, argumentation.

 

Etude d’une œuvre intégrale : Caligula d’Albert CAMUS (1945) Folio n°64 (2009)

Problématique : Caligula, une « tragédie de l’intelligence » ?

 

Préalables : a) lecture de la pièce ; b) révision du vocabulaire et de l’historique du théâtre (fiches à établir à partir des pages 172 à 178 et 222-225, 228 du manuel Soleils d’encre)

Séance 1 : a) Recherche documentaire : biographie de l’auteur (centrée sur la genèse de la pièce) et bibliographie ; existentialisme et philosophie de l’Absurde  - thématique de l’Absurde dans l’œuvre camusienne  (conférence) ; b) Les sources de la pièce : le personnage historique de Caligula ; analyse de la liste de personnages ; tableau de présence en scène des personnages et commentaire de la structure dramatique.

Séance 2 : Acte I - lecture des scènes 1 et 2 : Quelles sont les fonctions de ces scènes d’exposition ? (pp 15-22)

Séance 3 : Lecture Acte I, scènes 3 et 4 : commenter la nature et l’intérêt de la scène 3 (p 23)

Lecture analytique - Acte I sc 4 (pp 23-28) - La poésie de la lune - Question : quel est l’intérêt dramatique de cette scène ? (Dans quelles autres scènes est-il question de la lune ? Que peut-on en conclure ?)

Séance 4 : a) Lecture Acte I scènes 7 à 11 (pp 31-44) : en quoi consiste le nouvel enseignement de C dans ces scènes ? Comparez-le à ce qu’en disait Scipion sc 1. Quel effet provoque ce changement sur l’environnement de C  et comment l’expliquez-vous ?

b) Lecture analytique - Acte I sc 11  La prise de conscience de l’absurde (de « Mais c’est vouloir s’égaler … » à la fin pp 40-44) Question : En quoi cette scène est-elle théâtralisée ? (Etudier : plan de la scène, conduite du dialogue, argumentation de Caesonia, registres…)

Séance 5 : Acte II - a) Quel est l’intérêt de l’ellipse entre actes I et II ? Quelles sont les actions conduites par C dans acte II, sc 1 à 13 ? Analyser la « logique de l’absurde » dans acte II, sc 9 ; b) Lecture analytique - Acte II scène 14 (de  « J’y parlais » p 79 à « j’ai joué » p 81) - La tentation de la tendresse - Question : Dans quelle mesure cette scène peut-elle illustrer le sous-titre donné initialement à cet acte : « le jeu de Caligula » ? (Etudier surtout la confrontation de C et Scipion, ainsi que les registres)

Séance 6 : EVALUATION  (commentaire de la scène 1 de l’acte III)

Séance 7 : a) Acte III, sc 2 : quelles conceptions du pouvoir s’affrontent ici ? b) Lire sc 3 à 5 ;

c) Lecture analytique – Acte III scène 6 (de « Cherea, crois-tu que » à la fin pp 107-113)

- Le conflit de valeurs - Question : Quels sont les enjeux de l’affrontement entre Caligula et Cherea ?  (+ LECTURE D’IMAGE : 2 photos de Gérard PHILIPE en Caligula, 1945)

d) Lecture complémentaire : CORNEILLE Cinna 1642 Acte V, sc 2 (le pardon d’Auguste) -> à comparer

Séance 8 : Acte IV  sc 1 à 11 à résumer ; a) lire Acte IV,  sc 12 : étudier les registres et l’intérêt de la scène ; b) Lecture analytique acte IV, sc 14 (pp 148-150) – L’échec de Caligula : Question : Quelles sont les caractéristiques de ce dénouement ? (étude linéaire possible) c) Lecture complémentaire : monologue de Bérenger dans Rhinocéros de IONESCO

 

ACTIVITES COMPLEMENTAIRES :

 

SYNTHESE : Réponse à la problématique

1. Audition de CAMUS dans Caligula (1954) I.N.A. + Echos des mises en scène passées

2. EVALUATION FINALE : corpus des EAF (figures de tyrans) + « Discours de Suède » 1957

3. SORTIE THEATRE : 3/2011 au TNN mise en scène de Stéphane Olivier BISSON + site INA

4. ACTIVITES complémentaires : A) Lectures méthodiques : extraits de Noces, du Mythe de Sisyphe ; B) EXPOSE : Etude d’ensemble : la triade Caligula-Scipion-Cherea et les personnages secondaires (les patriciens, Caesonia, Helicon)

5. LECTURE CURSIVE obligatoire : Le Malentendu d’A. CAMUS (1944) (+ questionnaire)

 

 

Connexion