LE SITE DE LETTRES DES COLLEGES
VICTOR HUGO DE GASSIN
et
MOULIN BLANC DE SAINT-TROPEZ 

bannierelettres.jpg
  

6ème/5ème

Fermer 1. BIBLIOGRAPHIE

Fermer 2. ENTRER EN 6°

Fermer 3. GRAMMAIRE

Fermer 4. Langues cultures de l'ANTIQUITE

Fermer 5. HIST. ARTS 3 : Renaissance

4ème/3ème

Fermer 1. BIBLIOGRAPHIE

Fermer 21 TEXTES CLES : l'autobiographie

Fermer 31 HISTOIRE DE LA LITTERATURE

Fermer 32 HIST. ARTS 1 : modalités épreuve, méthodologie

Fermer 32 HIST. ARTS 2 : Arts, Etats et pouvoir.

Fermer 32 HIST. ARTS 3 : Arts, créations, cultures

Fermer 32 HIST. ARTS 4 : Arts, espace, temps

Fermer 41 ROMAN 1 : Si c'est un homme, Primo LEVI

Fermer 41 ROMAN 2 : Le Vieux qui lisait des romans d'amour, Luis SEPULVEDA

Fermer 41 ROMAN 3 : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, Dai SIJIE

Fermer 42 THEATRE 1 : le genre littéraire

Fermer 42 THEATRE 2 : Loin de Verdun, Dominique TCHORYK

Fermer 44 CINEMA 1 : Le Pianiste, Roman POLANSKI

Fermer 5. LE BREVET

Fermer 6. LE LYCEE

Fermer 7. Langues cultures de l'ANTIQUITE

Fermer 8. GRAMMAIRE

Connexion

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre mot de passe :


 Nombre de membres 47 membres


Connectés :

( personne )

Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Calendrier
RETOUR

retour.gif

21 TEXTES CLES : l'autobiographie - Autobiographie Rousseau

TEXTES CLES : L'AUTOBIOGRAPHIE
ROUSSEAU


Livre I
 
 
Intus et in cute.
 
Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple et dont l’exécution n’aura point d’imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi.
Moi, seul. Je sens mon cœur et je connais les hommes. Je ne suis fait comme aucun de ceux que j’ai vus ; j’ose croire n’être fait comme aucun de ceux qui existent. Si je ne vaux pas mieux, au moins je suis autre. Si la nature a bien ou mal fait de briser le moule dans lequel elle m’a jeté, c’est ce dont on ne peut juger qu’après m’avoir lu.
Que la trompette du Jugement dernier sonne quand elle voudra, je viendrai, ce livre à la main, me présenter devant le souverain juge. Je dirai hautement : « Voilà ce que j’ai fait, ce que j’ai pensé, ce que je fus. J’ai dit le bien et le mal avec la même franchise.
Je n’ai rien tu de mauvais, rien ajouté de bon, et s’il m’est arrivé d’employer quelque ornement indifférent, ce n’a jamais été que pour remplir un vide occasionné par mon défaut de mémoire ; j’ai pu supposer vrai ce que je savais avoir pu l’être, jamais ce que je savais être faux. Je me suis montré tel que je fus ; méprisable et vil quand je l’ai été, bon, généreux, sublime, quand je l’ai été : j’ai dévoilé mon intérieur tel que tu l’as vu toi-même. Être éternel, rassemble autour de moi l’innombrable foule de mes semblables ; qu’ils écoutent mes confessions, qu’ils gémissent de mes indignités, qu’ils rougissent de mes misères. Que chacun d’eux découvre à son tour son cœur aux pieds de ton trône avec la même sincérité ; et puis qu’un seul te dise, s’il l’ose : Je fus meilleur que cet homme-là. »
 
ROUSSEAU, Les Confessions (1782)

Date de création : 19/09/2011 @ 01:32
Dernière modification : 19/09/2011 @ 14:04
Catégorie : 21 TEXTES CLES : l'autobiographie
Page lue 2093 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^