LE SITE DE LETTRES DES COLLEGES
VICTOR HUGO DE GASSIN
et
MOULIN BLANC DE SAINT-TROPEZ 

bannierelettres.jpg
  

6ème/5ème

Fermer 1. BIBLIOGRAPHIE

Fermer 2. ENTRER EN 6°

Fermer 3. GRAMMAIRE

Fermer 4. Langues cultures de l'ANTIQUITE

Fermer 5. HIST. ARTS 3 : Renaissance

4ème/3ème

Fermer 1. BIBLIOGRAPHIE

Fermer 21 TEXTES CLES : l'autobiographie

Fermer 31 HISTOIRE DE LA LITTERATURE

Fermer 32 HIST. ARTS 1 : modalités épreuve, méthodologie

Fermer 32 HIST. ARTS 2 : Arts, Etats et pouvoir.

Fermer 32 HIST. ARTS 3 : Arts, créations, cultures

Fermer 32 HIST. ARTS 4 : Arts, espace, temps

Fermer 41 ROMAN 1 : Si c'est un homme, Primo LEVI

Fermer 41 ROMAN 2 : Le Vieux qui lisait des romans d'amour, Luis SEPULVEDA

Fermer 41 ROMAN 3 : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, Dai SIJIE

Fermer 42 THEATRE 1 : le genre littéraire

Fermer 42 THEATRE 2 : Loin de Verdun, Dominique TCHORYK

Fermer 44 CINEMA 1 : Le Pianiste, Roman POLANSKI

Fermer 5. LE BREVET

Fermer 6. LE LYCEE

Fermer 7. Langues cultures de l'ANTIQUITE

Fermer 8. GRAMMAIRE

Connexion

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre mot de passe :


 Nombre de membres 47 membres


Connectés :

( personne )

Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Calendrier
RETOUR

retour.gif

2. ENTRER EN 6° - Recopier un texte : l'Epopée de Gilgamesh.

Un élève qui arrive en 6° devrait pouvoir recopier sans faute un texte de 10 à 15 lignes. Si tel n’est pas le cas, nous vous conseillons vivement de proposer le plus régulièrement possible cet exercice à votre enfant. Vous trouverez ci-dessous quelques textes choisis à cet usage, de niveau 6°...

L'EPOPEE DE GILGAMESH.

GILG01_COUVERTURE.jpg
Editions folio junior (123 p.)




Le géant Houmbaba...


Mésopotamie, vers 2700 avant J-C…
Gilgamesh, fils de la divine Ninsouna, avait reçu de sa mère la force des buffles. Il était roi d’une puissante cité, Ourouk, mais il rêvait de gloire. Il propose alors à son ami Enkidou d’aller défier le gardien de la Forêt des Cèdres, le géant Houmbaba. Son ami lui répond…
 
             - Tu es complètement fou, répondit Enkidou. Pendant que je courais dans la steppe avec les animaux sauvages, j’ai appris à connaître cette Forêt dont tu parles : elle fait cent cinquante lieues de tour. Et tu ne connais pas ce Houmbaba qui la surveille. C’est un géant, avec une face horrible. Sa bouche crache le feu et le soufre, son souffle répand la mort. Un simple bâillement de sa part, te voilà asphyxié par son haleine immonde. Un seul de ses regards te terrorise. Le dieu Wêr, qui a la forêt pour domaine, lui a donné sept manteaux et chacun de ces manteaux a un pouvoir magique. On ne blesse pas Houmbaba, on ne le tue pas. Il ne dort jamais. Si tu avances d’un pas dans la Forêt, immédiatement il te jettera un sort et tu seras paralysé… (p. 41-2)  (texte 1, Folio Junior)
 
GILG02_CARTE.jpg         GILG04_URUK.jpg
 







Les frayeurs de Gilgamesh...

Gilgamesh et Enkidou s’approchent de la Forêt de Cèdres…
          Plus ils s’approchaient, plus Gilgamesh se sentait repris de frayeur. La Forêt était si épaisse et les arbres si hauts que seul Shamash, le dieu-Soleil, du haut du ciel, pouvait y plonger son regard. C’était un endroit terriblement sombre où aucun homme n’aurait pu construire sa demeure. Seul, telle une araignée géante au milieu de sa toile, Houmbaba y avait son repaire. Il captait les bruits portés par le vent, les odeurs, le frissonnement des arbres. Qu’un pauvre fou essaie de franchir la lisière, le monstre apparaissait, enveloppé dans ses sept manteaux magiques aux éclats lugubres. Gilgamesh s’était-il vraiment rendu compte de l’énormité du défi qu’il s’était lancé ? Maintenant qu’il se trouvait à l’orée de la Forêt, il tournait et retournait dans sa tête les risques mortels… (p. 53-4)  (texte 2)
A vous de découvrir comment nos deux amis ont pu tuer ce géant invulnérable, avec ses sept manteaux magiques !
  GILG06_HOUMBABA.jpg
 


  Le Taureau du Ciel...

Au retour de son expédition victorieuse, Gilgamesh est abordé par la déesse de l’Amour, la belle Ishtar, qui voudrait bien le séduire ! Mais il refuse ses avances… Furieuse, la déesse demande au dieu du Ciel, Anou, de lui donner le Taureau du Ciel pour corriger ce roi orgueilleux…
           Le Taureau du Ciel déboula dans les rues d’Ourouk, furieux, les yeux injectés de sang. Ses sabots martelaient si durement le sol qu’on croyait entendre gronder le tonnerre... De ses naseaux sortait un souffle violent qui creusait des crevasses où les gens tombaient par dizaines. Enkidou y fut précipité lui-même jusqu’à la taille. Mais il en remonta, courut se poster face au taureau et l’attrapa par les cornes. La bête furieuse le frappa de sa queue et se libéra. Le Taureau continuait à répandre la désolation dans la ville. Ses yeux lançaient des éclairs meurtriers ; ses naseaux écumaient et sa queue fouettait les airs. Enkidou l’attaqua par derrière et Gilgamesh lui fit front. Il évita les cornes et plongea son épée dans la nuque. Le Taureau fléchit aussitôt sur ses pattes et roula au sol. (p. 67-8)  (texte 3)
 GILG05_PORTE_ISHTAR.jpg
 



Le désespoir de Gilgamesh...

Mais Enkidou offense la déesse qui se venge en amenant la maladie sur Enkidou : il finit par mourir, au grand désespoir de Gilgamesh…
          -  Est-ce que je vais devoir mourir, moi aussi ? J’ai vu partir mon ami très cher, celui avec qui j’ai gravi les montagnes, abattu le Géant Houmbaba et le Taureau du Ciel. Il était un autre moi-même. Et maintenant qu’il est mort, l’angoisse s’est logée comme un serpent dans mon cœur. Je ne veux plus dormir dans mon palais, je ne veux plus dormir dans la ville depuis que la Mort a su y trouver Enkidou. Je suis devenu un errant dans la nuit.
Ainsi se lamentait le grand roi. Il allait au hasard et se retrouva au pied de hautes collines. Il songea alors à Outa-Napishtî qui vivait là-bas, bien au-delà des montagnes, loin de tous les humains. Cet homme-là avait un secret… (p. 75)  (texte 4)
 Gilgamesh se lance alors dans un voyage qui le conduira aux confins de la terre… A vous de découvrir la suite de cette fabuleuse histoire...
GILG07_MORT_ENKIDOU.jpg 
La mort d'Enkidou...


GILG08_CASSABOIS.jpg
 Une version plus élaborée de l'épopée (183 p.)
 
 

Date de création : 16/06/2011 @ 15:33
Dernière modification : 22/06/2011 @ 02:24
Catégorie : 2. ENTRER EN 6°
Page lue 9272 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^