LE SITE DE LETTRES DES COLLEGES
VICTOR HUGO DE GASSIN
et
MOULIN BLANC DE SAINT-TROPEZ 

bannierelettres.jpg
  

6ème/5ème

Fermer 1. BIBLIOGRAPHIE

Fermer 2. ENTRER EN 6°

Fermer 3. GRAMMAIRE

Fermer 4. Langues cultures de l'ANTIQUITE

Fermer 5. HIST. ARTS 3 : Renaissance

4ème/3ème

Fermer 1. BIBLIOGRAPHIE

Fermer 21 TEXTES CLES : l'autobiographie

Fermer 31 HISTOIRE DE LA LITTERATURE

Fermer 32 HIST. ARTS 1 : modalités épreuve, méthodologie

Fermer 32 HIST. ARTS 2 : Arts, Etats et pouvoir.

Fermer 32 HIST. ARTS 3 : Arts, créations, cultures

Fermer 32 HIST. ARTS 4 : Arts, espace, temps

Fermer 41 ROMAN 1 : Si c'est un homme, Primo LEVI

Fermer 41 ROMAN 2 : Le Vieux qui lisait des romans d'amour, Luis SEPULVEDA

Fermer 41 ROMAN 3 : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, Dai SIJIE

Fermer 42 THEATRE 1 : le genre littéraire

Fermer 42 THEATRE 2 : Loin de Verdun, Dominique TCHORYK

Fermer 44 CINEMA 1 : Le Pianiste, Roman POLANSKI

Fermer 5. LE BREVET

Fermer 6. LE LYCEE

Fermer 7. Langues cultures de l'ANTIQUITE

Fermer 8. GRAMMAIRE

Connexion

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre mot de passe :


 Nombre de membres 46 membres


Connectés :

( personne )

Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Calendrier
RETOUR

retour.gif

41 ROMAN 1 : Si c'est un homme, Primo LEVI - LEVI 5 : synthèse du chapitre 1.


SYNTHESE CHAPITRE I, LEVI.
 
LEVI_LIVRE.jpg
 

1.    Les circonstances du drame
a.   Une structure chronologique
b.   De Fossoli à A.
c.   Les conditions du voyage
2.   Les acteurs du drame
a.   Les victimes
b.   Les bourreaux
3.   Le témoin du drame
a.   Une autobiographie
b.   Une réflexion
c.   Un réquisitoire
d.   Une œuvre littéraire
 
 

 
1.Les circonstances du drame
a. Un chapitre structuré chronologiquement
·   Arrestation (13/12/43)
·   Arrivée / Fossoli, (fin janv 43)
·   Annonce voyage, préparatifs, dernière nuit (21/2/43)
·   Voyage (lendemain)
·   Arrivée (« soir 4° jour », 25/2/43)
Précision extrême, un véritable journal de bord, relatant le premier mois et demi de captivité (en 14 pages)
 
b. De Fossoli à Auschwitz.
·   Italie
·   Autriche
·   Tchécoslovaquie
·   Pologne, Lager
·   camion
Vers le nord, en altitude, neige et froid
 
c. Les conditions du voyage
·   / Fossoli : montée angoisse
·   / train : 1° coups puis faim, soif, froid, fatigue
·   / arrivée : brutalité, coups, séparation définitive
 
 
2.Les acteurs du drame
a. Les victimes
·   « je », « mon », 24 ans, naïveté, apprentissage du malheur
·   « nous », « on », « l’antique douleur d’un peuple » (16)
·   Individualités : le vieux Gattegno (16), Renzo (22), la petite Emilia (23)
·   « 2 groupes d’étranges individus » (24)
Voix polyphoniques et variations des plans
   
b. Les bourreaux
·   Les 300 miliciens fascistes
·   Les Allemands (14, 17), l’officier, le caporal (17) à Fossoli puis « une dizaine de SS » (22) à A.
·   Un « mécanicien dégénéré » (24) (un humain parmi les loups)
Des figures stylisées, anonymes, « faisant leur boulot »…
 
 
3.Le témoin du drame
a. Une autobiographie
·   « je » porte-parole de son « peuple »
·   focalisation interne (par ex. le voyage en wagon vécu de l’intérieur),
·   précision remarquable du scientifique (dates, chiffres, souvenirs, mots…)
 
b. Une réflexion…
·   Une « analyse […] de l’âme humaine » ; p. 12, 14, 16, 18 : une suite régulière de réflexions (comment se sauver, une situation pire que celle des condamnés à mort, une « antique douleur », le glissement vers une folie collective, l’appréhension du malheur…)
·   Une « analyse dépassionnée » (retenue du ton)
 
c. Un réquisitoire
·   Contre la violence (psychologique et physique), l’absurdité (l’inspection, 14, la « précision absurde »,17), la barbarie (« aboiements barbares », 21)
·   Des chiffres implacables, des faits incontestables : CONVAINCRE
·   Des procédés oratoires : questions oratoires, lecteurs pris à témoin, solennité du ton, sous le regard de l’Histoire – mort d’Emilia-, réalité vue comme une hallucination (« scène vue en rêve », 22, disparition des condamnés dans la nuit, apparition fantomatique « d’étranges individus », 24…) registre à la fois tragique et fantastique : PERSUADER
 
d. Une œuvre littéraire
·   Un espace qui se referme (l’Italie fasciste, le camp de Fossoli, le wagon, le camion)
·   Un glissement progressif dans la nuit, un « voyage au bout de la nuit »… Au « feu pour se chauffer » (p. 12) sur la montagne, signe d’espoir et de liberté, succèdent les « interminables cauchemars » des nuits (p. 20) avec la « lugubre clarté de la flamme » des bougies dans le wagon, dernières manifestations de vie, puis « des files de points lumineux blancs et rouges, à perte de vue » (p. 21), le feu des projecteurs du quai et enfin la « lampe électrique » du soldat dans le camion.
·   Une « descente aux Enfers » (Dante, Charon) : ces deux références littéraires au voyage de Dante guidé par Virgile (Divine Comédie) amènent à une relecture symbolique du chapitre entier… PL se retrouve dans la même situation que Dante descendant aux Enfers : situation tragique mais première occurrence d’un motif qui deviendra structurant pour culminer au ch. 11 (comme la « nékuïa » du chant 11 de l’Odyssée…). Dans ce monde où « il n’y a pas de pourquoi », la littérature semble pouvoir donner un sens à l’absurde en offrant un écho tragique à la situation de PL… La littérature apparaît alors brusquement comme un recours possible pour survivre et donc défendre l’humanité
 
CONCL.
Un chapitre d’exposition qui annonce le cadre spatiotemporel, les personnages, les thèmes.
Un triple intérêt :
un témoignage autobiographique,
une analyse dépassionnée,
une œuvre littéraire
Ce sont ces trois aspects de l’œuvre qui contribuent à en faire un réquisitoire efficace et implacable contre la barbarie…



Date de création : 07/02/2011 @ 00:30
Dernière modification : 22/02/2012 @ 00:49
Catégorie : 41 ROMAN 1 : Si c'est un homme, Primo LEVI
Page lue 5418 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^