English corner
Calendrier
Nous contacter
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

mer_5_bis.jpg2010-2011 Quand j'écris la mer - Poèmes et autres textes I

Flots

 

D'une effrayante douceur

Comme le paradis du malheur

 

Mais tout aussi,

On peut y voir la vie.

Un peu d'observation

Peut changer la vision

Que l'on porte à ces eaux.

On découvre que c'est beau...

 

La mer, courbe mélancolique

Qui porte les souvenirs

Dans des lieux magnifiques.

 

Pour un avenir lointain

Dans les flots incertains.

 

Magali, 14 ans

 

Mer souveraine

Mer souveraine, tu es une reine.

Si grande et si belle, tu es éternelle.

Les hommes ont essayé de te dominer.

Mais, jamais, ils n’y sont arrivés.

 

Lorsque tu es en colère, c’est un supplice.

Et nous, nous subissons tes caprices.

Comment le savons-nous quand tu es énervée ?

Hé bien, Haïti est là pour en témoigner.

Contre toi, la guerre est déjà perdue.

Mais pour certains, c’est inattendu.

Toi qui es la plus grande maison du monde.

Tu as plus de deux cent mille habitants chez toi.

Notre avenir dépend de toi.


Thomas, 13 ans

 

 

Le reflet du ciel

 

Le ciel est né puis s'est créé

Sa soeur plus brillante que jamais.

La ciel a pleuré et la mer est devenue l'aînée.

Cette mer m'a transportée, je suis émerveillée.

La mer a décidé de me faire profiter de sa beauté.

Elle m'a demandé d'écrire sur un bout de papier

Tous les souhaits qu'elle pouvaient m'exaucer :

Des petites vagues, des coquillages, un brillant horizon.

Puis la mer m'a montré ses trésors cachés :

Des poissons multicolores, le coucher du soleil.

Je suis allée me baigner dans cette eau salée,

Je me sens frissonner de tous les côtés

Parmi les dauphins et les anémones regroupés.

C'est une beauté.

 

Marême , 11ans

  

 

La mer

 

Je ne la vois pas

J'attends

Je pense

Et j'imagine

A quoi elle ressemble,

 

Je sens que la tempête

Vient la ravager

Déposant sur la plage

Plein de trésors

 

Mathilde, 11 ans

 

  

Un beau matin

 

Je courais sur un chemin

Où je voyais la mer

Une mer si belle

Pour accomplir mon destin

 

Au loin je vis mon aimée

Avec laquelle je veux passer ma vie

Je la pris dans mes bras et je fus comblé de bonheur

Et mon cœur se remplit de chaleur

 

On s’est allongé sur le sable

A mes yeux elle était admirable

On regardait les étoiles

Et on a vu un cœur en toile

 

Après on marchait sur le sable

On était un couple adorable

On marchait sur le chemin du retour

Mais on voulait faire un détour

 

Sur le chemin on voyait plein de roses

On a fait une pause

Et j’ai pris une rose

Pour lui prouver une chose

 

La seule chose que j’aie à lui prouver c’est mon amour

J’ai eu envie de lui faire des mamours

Et je lui ai donné mon cœur car

Sans elle mon cœur ne bat plus

 

Jeffrey, 16 ans


 

 

 

La mer si belle

 

 

 

 

Assise près de la fenêtre, je regardais la belle vue que j'avais

 

 

 

sur la mer.

 

 

 

Des belles vagues se balançaient lentement, elles s'échouaient sur des galets qui brillaient au reflet du soleil.

 

 

 

Une odeur d'eau salée et une odeur de galet remontaient jusqu'à ma

 

 

 

chambre.

 

 

 

La pureté de la mer me donna une envie d'aller la voir de plus près.

 

 

 

Cette si belle Baie des Anges était tout ce qu'il y a de plus beau à voir.

 

 

 

Je descendis, puis marchai sur les galets, je touchai l'eau avec mes mains si délicatement.

 

 

 

De pouvoir toucher les galets, l'eau, d'apercevoir des poissons et tout

 

 

 

ce qu'il y a dans la mer me rendaient heureuse.

 

 

 

J'entendis des mouettes se rapprocher de moi, elles se posèrent sur l'eau.

 

 

 

 

Mais voilà qu'est venue l'heure de remonter dans ma chambre...

 

 

 

Rose-Marie, 14 ans

 

Une mer de toutes les couleurs

Une mer jaune

avec des noeuds

ça n'existe pas , ça n'existe pas.

 

Une mer orange

avec plein d'anges

ça n'existe pas , ça n'existe pas.

 

Une mer violette

parlant en tête à tête

ça n'existe pas, ça n'existe pas.

Eh ! Et pourquoi pas!

 

Nesrine et Alicya, 8ans

 

  

Son regard.

 

Parfois douce et agréable

Souvent calme et désirée

Dangereuse ou déprimée

L'eau de ma mer est instable.

 

Perdue dans son regard

J'y retrouve de l'espoir

Au grès du temps

Au grès du vent.

 

Présente en chaque instant

Perdue au grès du temps

Bruyante et ténébreuse

En souvenir de chaque épreuve.

 

Perdue dans son regard

J'y retrouve de l'espoir

Au grès du temps

Au grès du vent.

 

Vague heurtant le rocher

Tu me rappelles à jamais

Que la vie est un livre

Et que sans cesse tu t'exprimes.

 

Perdue dans son regard

J'y retrouve de l'espoir

Au grès du temps

Au grès du vent.

Perdue dans son regard ...

 

Emeline, 14 ans

 

 

La mer

 

Quand je regarde la mer, je vois,

Les poissons et le bleu.

La mer,

Quand je regarde le bleu, je vois,

Les poissons et le bleu.

Et quand je regarde le bleu,

Je ne vois plus qu'une immense

mer.

 

David, 9 ans


 

Une mer extraordinaire

 

Le 3 juillet 2006, mes parents, mon frère, mes soeurs et moi avions décidé de passer des vacances à l'île Dieu .

 

On avait fait le trajet en voiture puis en bateau .

Cela faisait peu de temps qu'on était arrivé lorsque mon père me proposa d'aller manger une glace .

Pour retourner chez nous on avait loué deux vélos . Sur le chemin on s'arrêta sur la plage, mes yeux brillaient, j'étais émue . Il y avait du sable fin et beige, aucun déchet ne gâchait ce beau paysage . La mer était transparente et calme, elle laissait voir les petits poissons qui nageaient tranquillement .

Il n'y avait aucun bruit, juste ce doux clapotis des vagues qui venait s'échouer sur le sable .

L'île Dieu était une île magnifique ,le soleil y était chaque jour au rendez vous, la mer était plus belle de jour en jour : Une mer claire, douce, propre, peu salée et sûrement la plus belle mer du monde .

 

C'étaient les plus belles vacances de ma vie !

 

ASSIAH, 15 ans

 

 

LA MER EST-ELLE UNE MERE ?

 

La mer est si amère,

Comme ce méchant maire,

Qui veut séparer tous les fils de leur mère.

Comment peut-on vivre au bord d'une splendide mer,

Lorsqu'un maire veille sur nos pères et mères ?

 

Comment ?! Eh bien moi, vivant sur Terre,

Cela n'arrivera pas, même si je perds cette guerre,

Le monde ne finira pas en désert !

 

Alexandre,15 ANS

 

 

Si La mer

 

Si la mer était démolie

Elle serait comme un lit

Si la mer était en bois

Elle ne serait pas joie

 

Si la mer était noire

Elle serait comme le soir

 

Si la mer était sèche

Elle serait déserte

 

Si la mer était en gâteau

Elle serait sans bateaux

Mais comme c'est la Méditerranée

je peux y aller en fin d'année .

 

Mehdi, 10 ans


 

La mer

 

Du haut de ma chambre d’hôpital

Je vois la mer

Mer qui s’agite

Mer bleue et grise

Le soleil se reflète de dessus

Cela apaise mes pensées

 

En regardant cette mer qui

monte et redescend

Où mes pensées se perdent vers toi

Qui est partie si loin de moi

Je t’aimais et la mer t’a emportée

 

Charline, 15 ans & Mallory, 14 ans

 

Les signes de la mer

 

Je marchai sur ce long chemin

Comme pour accomplir une quête

Vers cet atypique lieu lointain

Où certains signes se répètent.

 

Un peu plus loin je vis

Ce crabe qui me fixait

Signe astral de ma vie

Le cancer, la maladie.

 

Toutes ces manifestations

Sont pour moi des prédictions

Qui pourraient me porter chance

Si j’avais de la patience.

 

De loin je l’aperçus

Mon ambition s’accrut

J’y étais presque arrivé

Vers cette belle et grande jetée.

 

Dès que je fus là bas

La mer dans ses ébats

Se jeta sur moi

Me combla de joie.

 

Une fois que j’y étais

J’y restai pendant des heures

Marchant sur les galets

Toutes ces choses firent mon bonheur.

 

RAPHAËL , 14 ans

 


 

 

 


Date de création : 17/12/2010 18:05
Dernière modification : 25/05/2013 13:35
Catégorie : 2010-2011 Quand j'écris la mer
Page lue 1802 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


A la manière de Marc CHAGALL

 

 


D'un monde à l'autre

 


L'U.E.: Présentation
Vie de l' U.E.
Journal
^ Haut ^