ASH 06

Accueil  Blog  Nouvelles  Liens  Livre d'or  Forum
Le théâtre

Le théâtre

Plus encore que le roman ou que la poésie, le théâtre a souffert de la tradition scolaire ; circonscrite à quelques textes étudiés en classe comme modèles d’une période, le XVIIe siècle, censée marquée l’accomplissement de notre littérature nationale, l’approche du théâtre a longtemps été conjointement limitée à celle du texte théâtral comme si ce dernier avait été écrit pour être lu et non joué. Il faudra attendre les années 60 pour que le renouveau de la critique littéraire et de la mise   en   scène   conduise  à   de   nouvelles   interprétations   des   œuvres   canoniques,   un élargissement   du   répertoire   proposé   au   grand   public  et,   partant   de   là,   une   meilleure compréhension de la communication théâtrale.

La communication  théâtrale se caractérise par la densité et la diversité des signes transmis au cours de la représentation. Le théâtre, art total, n’utilise pas, en effet, le seul langage comme vecteur des effets produits sur le destinataire. Il met en jeu un texte, mais également   des   conditions   de   réalisations   spécifiques.   Concrétisé   le   temps   d’une   mise   en scène, il est, de surcroît, médiatisé par le comédien qui, avec son physique et son jeu, lui donne vie. Le théâtre ne dépend donc pas uniquement des effets littéraires créés par l’auteur ; il dépend des données supplémentaires que la réalisation scénique lui aura apportées.

Le théâtre est donc, selon les mots de Roland Barthes dans ses « Essais critiques », « une machine cybernétique » faisant intervenir simultanément des informations multiples à travers le texte, le décor, les costumes, les éclairages, le jeu des acteurs, etc. Le spectateur est donc confronté à une véritable « polyphonie informationnelle » qui est l’essence même de la théâtralité, cette « épaisseur de signes et de sensations qui s’édifie sur la scène à partir de l’argument écrit ».

Comment, par conséquent, aborder avec vous cette courte étude du théâtre ? Peut-être en suivant les méandres de l’étymologie.

A l’origine, le mot « théâtre » signifie : lieu d’observation, endroit d’où l’on voit. Il est apparenté au mot « théorie » qui signifie lui : point de vue. C’est ainsi qu’apparaît le mot « amphithéâtre » : autour du lieu d’où l’on voit. Par extension, le mot a ensuite désigné la représentation donnée dans ce lieu, puis le texte préparé pour cette mise en scène. Enfin, il a été   employé   comme  synonyme   de   l’art   de   jouer.   Aujourd’hui   encore,   le   mot   « théâtre » conserve cette pluralité de sens.

Suite: pdf.png


Date de création : 30/05/2014 16:00
Dernière modification : 30/05/2014 16:00
Catégorie : Disciplinaires|Langue|Théâtre
Page lue 4470 fois
Haut

Valid HTML 5.0 freeguppy.org © 2004-2014 En savoir plus ... Valid CSS 3