rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.ac-nice.fr/ia06/ienash/ash/data/fr-articles.xml


Le jeu en pédagogie

Introduction

Le Jeu est associé à la notion de plaisir et l’école est associée à la notion d’effort et d’apprentissage. Alors le jeu a-t-il sa place à l’école ou au collège où présence horaires et programmes sont contraints ?

Si une des missions de l’école est l’apprentissage de l’effort et si tout enseignement exige de la part des élèves rigueur, concentration, ténacité, rien interdit aux enseignants d’avoir recours au jeu quand celui-ci contribue à faire progresser ses élèves.

Pour étudier le développement de l’enfant, Donald Winnicott, Jean Piaget, Lev Vygotsky, Jérôme Bruner et bien d’autres ont dirigé leur réflexion vers des démarches ludiques et leurs implications dans le développement de l’intelligence. Leurs recherches ont contribué à montrer l’importance du jeu dans le développement de l’enfant et par conséquent dans son utilisation dans les activités scolaires.

1. Définition générale du Jeu

Le jeu est défini dans la plupart des dictionnaires de langue courante comme une activité physique ou mentale, non imposée, purement gratuite, généralement fondée sur la convention ou la fiction, qui n’a dans la conscience de celui qui s’y livre d’autre fin qu’elle-même, d’autre but que le plaisir qu’elle procure.

Parmi ces caractéristiques, notons celles de gratuité et de plaisir, qui font que cette activité semble s’éloigner des obligations de la vie sociale. En tant que divertissement et amusement, il s’oppose à la contrainte.

1.1 Des conceptions différentes sur la nature du jeu

Ces conceptions concernent le jeu en général, y compris celui de l’adulte.

Selon Roger Caillois, le jeu sert à transformer de l’instinct en social, du naturel en culturel. Le jeu traduit et développe des dispositions psychologiques qui peuvent constituer d’importants facteurs de civilisation. L’intérêt du jeu étant la socialisation de l’individu. Il montre les rapports étroits entre les constituants du jeu et ceux de l’institution sociale. Il s’agit ainsi d’une activité :

« - libre : à laquelle le joueur ne saurait être obligé sans que le jeu perde aussitôt sa nature de divertissement attirant et joyeux ;

- séparée : circonscrite dans des limites d’espace et de temps précises et fixées à l’avance ;

- incertaine : dont le déroulement ne saurait être déterminé ni le résultat acquis préalablement, une certaine latitude dans la nécessité d’inventer étant obligatoirement laissée à l’initiative du joueur ;

- improductive : ne créant ni biens, ni richesse, ni élément nouveau d’aucune sorte ; et, sauf déplacement de propriété au sein des joueurs, aboutissant à une situation identique à celle du début de la partie ;

- réglée : soumise à des conventions qui suspendent les lois ordinaires et qui instaurent momentanément une législation nouvelle, qui seule compte ;

- fictive : accompagnée d’une conscience spécifique de réalité seconde ou de franche irréalité par rapport à la vie courante. »

Gilles Brougère, responsable du DESS en science du Jeu à Paris 13, donne une définition du jeu en cinq critères :

- la fiction « réelle », faire semblant part toujours de la réalité. Le joueur s’y investit avec autant de sérieux que dans la réalité,

- l’adhésion, il n’y a jeu que si le joueur le décide,

- la règle, elle est indispensable pour la structuration du jeu,

- la frivolité, il n’y a aucune conséquence sur la réalité, il invite à de nouvelles expériences dans lesquelles on n’a pas besoin de mesurer les risques qui freinent. On est force de proposition, plus créatif. On peut se surpasser. Il répare les failles (voir l’enfant et le handicap),

- l’incertitude, c’est le moteur du jeu. Le jeu n’est jamais deux fois pareil. On ne sait jamais à l’avance comment il va se dérouler et finir.

(la suite dans le document à télécharger ci-dessous)

pdf.png

Le jeu en pédagogie

Un dossier d’actualités du service de Veille scientifique et technologique de l’I.N.R.P. d’octobre 2009 sur la relation entre jeux et apprentissages 


Date de création : 30/05/2014 15:41
Dernière modification : 30/05/2014 15:41
Catégorie : Médiathèque - Disciplinaires-Jeux sérieux
Page lue 5012 fois
Précédent  
  Suivant