Les Phases de la Lune

Un peu d'histoire des sciences

La Lune, avec ses multiples apparences, a sans doute toujours fasciné les hommes. C'est aussi depuis la plus haute antiquité un problème, une énigme, une question... Est-elle, comme le Soleil une boule de feu ? Est-ce un objet de cristal ? Une sphère opaque ?

Photo Daniel BARDIN - CLEA

C'est THALES (632-546 av-JC) qui apporte la première explication rigoureuse : La Lune est " terreuse ", donc opaque, et c'est le Soleil qui l'éclaire sous des angles variables, tout comme sur la Terre il provoque les jours et les nuits. Les phases dépendent des positions respectives de la Lune et de la Terre par rapport au Soleil.

Les mouvements de la Lune

L'aspect de la Lune à un instant donné peut donc réciproquement nous renseigner assez précisément sur sa position : nous pouvons évaluer l'angle que font l'axe Terre-Lune (la direction de notre regard) et l'axe Soleil-Lune, pratiquement parallèle à l'axe Terre-Soleil (la direction des rayons du Soleil). L'angle a que forment ces deux directions est appelé par les astronomes " élongation de la Lune ".

Mesurons l'élongation de la Lune.

Avec les conventions habituelles, cet angle a sera compris entre 0 et 180 degrés si la Lune se trouve à l'Est du Soleil (après la Nouvelle Lune mais avant la Pleine Lune) et entre 180 et 360 ° si elle se trouve à l'Ouest du Soleil ( après la Pleine Lune mais avant la Nouvelle Lune).

Un dispositif très simple permet de mesurer facilement cet angle...