L'EXPANSION DE L'UNIVERS

Ce qui est extraordinaire, c'est que ce monde aux dimensions défiant l'imagination soit compréhensible par nous, petites créatures infimes, peuplant une planète infime, tournant autour d'une étoile minuscule, située dans la banlieue d'une galaxie perdue dans l'immensité du vide intergalactique.
Comme nous l'avions évoqué plus haut, ce sont les lois de la nature qui permettent de comprendre ce monde fabuleux qui nous entoure. Une de ces lois va nous permettre de mesurer les vitesses qui animent les galaxies. Comment ? C'est assez simple.

Vous avez tous remarqué que le son est modifié par la vitesse. Si vous croisez une voiture en train de klaxonner, vous constaterez que le son n'est pas le même quand la voiture s'approche de vous ou quand elle s'éloigne de vous. Simplement, en enregistrant le son, vous pourriez dire dans quel sens va la voiture et mieux, si vous mesurez la hauteur de ce son (est-il aigu ou non) vous pouvez connaître la vitesse. Et bien, c'est la même chose pour la lumière. Plus vite une galaxie se rapproche de nous et plus sa lumière est décalée vers le bleu. Si en revanche une galaxie nous fuit, sa lumière est décalée du côté du rouge (ce que les anglais appellent le redshift).

Les astronomes, vers les années 1930, constatèrent que toutes les galaxies semblaient fuir notre Galaxie, car toutes présentaient un "redshift", un décalage vers le rouge. L'astronome américain Hubble a même établi que plus la distance de la galaxie était grande et plus la fuite était rapide. C'est ce qu'on appelle la loi de Hubble.
Ces vitesses peuvent atteindre des valeurs extraordinaires, 1000 km/s, 10 000 km/s et même bien plus. Mais alors, si les galaxies se déplacent si vite pourquoi les voit-on toujours à la même position ?

C'est très simple à comprendre.

Regardez un avion traverser le ciel dans la nuit. Il vole à 900 km/h et pourtant vous le voyez se déplacer lentement parce qu'il est très loin. Pour les galaxies qui sont très, très loin c'est le même phénomène. Elles sont si lointaines qu'elles semblent immobiles à tout jamais. La nature semble prendre un malin plaisir à nous faire tromper : tout semble immobile et pourtant toutes les galaxies nous fuient avec des vitesses vertigineuses...