8 juin 2004
Informations, Observations, Mesures...



Dans "l'Astronomie Populaire" de Camille Flammarion, on trouve cette belle médaille, frappée par l'Institut de France à l'occasion du passage de la planète Vénus devant le Soleil en 1874.

On y lit ce beau commentaire :

"La mythologie reparaît un instant sur la scène moderne. Vénus va passer devant Apollon, tandis que la Science observe : "Par leur rencontre les astres nous font connaître les distances qui les séparent".

Quo distent spatio sidera juncta docent.

Une telle rencontre a déjà eu lieu en mai 2003, quand nous avons pu voir la planète Mercure passer devant notre Soleil.

Si vous n'avez pu assister à ce spectacle, vous pouvez consulter les archives des lycéens de Draguignan.
Vous pouvez aussi consulter le dossier qu'ils ont présenté avec succès aux Olympiades de Physique en janvier 2004 : ils y détaillent les méthodes et les astuces qui leur ont permis de mesurer la distance de la Terre au Soleil.
En épilogue à cette belle aventure, ils appliquent leur méthode aux images prises lors du dernier passage de Vénus...

C'est en fait cette distance essentielle, l'Unité Astronomique, que les astronomes cherchaient à connaître avec précision !

Camille Flammarion attend d'ailleurs avec impatience le très prochain passage de Vénus (1882) au moment ou son "Astronomie Populaire" sort des presses (1880).

Il a pu assister au passage de 1876 ! Il pourra assister au suivant ! C'est un événement dans la vie d'un astronome de son époque.
On sent très nettement son enthousiasme :
"Voici les dates de ces passages, depuis l'invention des lunettes jusqu'au XXX° siècle de notre ère, ou du moins jusqu'à cette époque, car il est douteux que l'ère chrétienne, qui est déjà vieille de dix-neuf siècles, dure jusque-là. Les opinions humaines changent si vite !"

Suit le tableau des dates ... puis :

" Les détails du prochain passage, du 6 décembre 1882, sont déjà calculés avec précision, et les meilleures stations d'observations sont déterminées. Il sera visible de France. Déjà même les conditions des passages du 7 juin de l'an 2004 et du 5 juin de l'an 2012 (sic !) ont été discutées et réglées, et l'on pourrait presque dire que les diverses Commissions sont prêtes à partir, - abstraction faite des noms des astronomes qui les composeront."

Nous y voici !

Et VOUS connaissez quelques uns des noms des futurs observateurs du passage de Vénus devant l'astre du jour : le vôtre, cher internaute et fidèle lecteur, en fait certainement partie !

 

Et voici les conseils du CLEA
pour bien exploiter cet événement exceptionnel !