Les recherches Internet : des images professionnelles.

Avant même d'attendre les réponses de nos correspondants, nous décidâmes de tenter d'exploiter nos photos. Nous désirions en effet retrouver par les calculs l'heure précise du contact intérieur d'entrée, puisque nous étions passés à côté de ce dernier à cause des intempéries ! Nous avons donc essayé de reporter sur un même support les différentes positions de Mercure sur le disque du Soleil, à l'aide de calques. Nous nous repérions grâce au contour du Soleil et aux rares tâches solaires présentes. Cependant nous avions un problème d'orientation des photos (il fallait qu'elles soient exactement dans le même sens, or notre télescope n'était pas parfaitement mis en station …). De plus, les repères que nous nous étions fixés, à savoir les tâches solaires, ne nous permettaient pas de bénéficier d'une précision convenable. Nous avons dû constater, avec regret, que cette entreprise n'était malheureusement pas réalisable car notre marge d'erreur était bien trop importante et nous avons attendu avec impatience les résultats de nos contacts dispersés sur le globe !

Malheureusement pour nous, un seul établissement a tenté l'expérience… mais :

Nous n'avons pas pu observer le transit du 7 mai, la couche nuageuse était dès le petit matin insondable !
J'espère que vos autres contacts auront été plus fructueux.
Je tiens en tout cas à vous féliciter de votre initiative; ici à Libreville, nous commençons à peine à pouvoir utiliser la connection internet pour ce type d'échanges pédagogiques, mais c'est un début, et nous pourrons peut-être réïtérer l'expérience sur d'autres sujets avec plus de succès.

Cordialement
J-M Orione

Cet échec nous embarrasse , il nous faut trouver impérativement les observations requises . Pour ce faire, nous entamons des recherches sur Internet. Le réseau GONG (Global Oscillation Network Group) qui étudie la structure interne du Soleil et ses pulsations met à disposition diverses observations du Soleil à travers le monde. Nous trouvons donc l'observation du passage de Mercure devant le Soleil depuis trois observatoires professionnels : Learmonth en Australie, El Teide aux Canaries et Udaipur en Inde.

De plus, en observant les différentes positions géographiques des trois points d'observation (El Teide, Udaïpur et Learmonth), on remarque que les deux villes les plus éloignées l'une de l'autre, ce qui serait le plus avantageux en terme de précision, sont Learmonth et El Teide.

La qualité professionnelle de ces images numériques réalisées avec des télescopes parfaitement mis en station nous amène à décider de les privilégier.