Deux ourses Polaires...

La déesse Junon était tout sauf une douce et tendre épouse : Jalouse, coléreuse, vindicative, elle compliquait à loisir la vie de Jupiter, le Dieu des dieux. C'est pour cela que très souvent, il quittait l'Olympe pour trouver parmi les humains la tendresse qui lui manquait... Et ces multiples aventures finissaient souvent mal...

C'est au cours d'une de ces visites qu'il s'éprit de la belle Callisto... et ce qui devait arriver arriva : un bel enfant, que l'on nomma Arcas ! Dans un de ses accès de jalousie rageuse, Junon se vengea en transformant Callisto en ourse, la condamnant à errer sans fin dans la forêt !
Arcas grandit, devint un solide gaillard et un chasseur redoutable. Nul ne pouvait éviter ses flèches... On se doute qu'au cours de ses parties de chasse, il ne manqua pas de rencontrer une ourse, qu'il visa avec application. Heureusement, Jupiter, omniprésent, vit le drame se préparer et sut résoudre le problème : Arcas fut transformé lui aussi en jeune ourson, qui s'empressa de suivre sa mère dans la forêt ! Ce sont ces deux animaux qui trônent au Nord, très haut dans le ciel d'Avril.

Une observation attentive pendant quelques heures permet de constater qu'elles tournent d'un mouvement très régulier autour d'une étoile bien fixée sur la voûte céleste : c'est l'étoile Polaire, le bout de la queue de la Petite Ourse, étoile chérie des navigateurs et des explorateurs, puisqu'elle indique en permanence la direction du Nord. Chacune des deux constellations est formée de SEPT étoiles : c'est pourquoi le mot "SEPTENTRION" qui veut dire "groupe de sept" désigne pour nous le Nord.

Et dans cette ronde que les deux ourses feront tous les jours autour de la Polaire, jamais elles ne descendront jusqu'à l'horizon, jamais elles ne réussiront à se baigner dans les eaux régénératrices de l'Océan.
C'est encore un tour de la terrible Junon, qui s'est adressée à lui en ces termes : " Repoussez de vos flots d'azur les étoiles du Septentrion ; ne permettez pas qu'une concubine se baigne dans vos eaux pures".
On prétend que Jupiter est venu rejoindre sa belle nymphe Callisto et son fils Arcas. Il aurait pris l'aspect de ce long Dragon qui ondule entre les deux... En tout cas, il les a confiés à la garde d'un Bouvier, dont l'étoile la plus brillante, Arcturus, va illuminer désormais notre ciel tous les soirs, et permettre aux amoureux du ciel de contempler la nuit dans la douceur printanière.